A Pornichet, la Villa Blanche ne deviendra pas un immeuble

A Pornichet, la Villa Blanche ne deviendra pas un immeuble

Découvrez tous les détails autour de la décision du tribunal de Nantes au sujet de la « Villa Blanche » à Pornichet.

Un immeuble à la place de la « villa blanche » et qui dénature le quartier de Sainte-Marguerite

Situé à l’Avenue de Damas, à Sainte-Marguerite, un immeuble de 10 logements devrait prendre la place de la Villa Blanche. Le promoteur immobilier CISN voulait métamorphoser l’édifice pour créer un nouveau projet à Pornichet. Une décision qui a déclenché une vague de contestation dans le quartier concerné.

Les habitants du quartier Sté Marguerite estiment que la tendance de transformer les villas en immeubles collectifs est une pratique qui dénature le cadre convivial de leur cité. Ils ont exprimé ouvertement leur refus de cette nouvelle tendance qui se propage à Sainte Marguerite.

De ce fait, ils condamnent catégoriquement le recours aux nouvelles constructions qui altèrent l’identité du quartier historique.

Une annulation du permis de construire

Pour annuler cette nouvelle construction, une pétition a été signée par un collectif de riverains. Une demande soutenue par l’association PROSIMAR. Le motif principal de la plainte était le non-respect de la limite d’emprise au sol, 50 % de la surface du terrain.

Suite à cette demande, une annulation du permis de construire a été prononcée par le Tribunal administratif de Nantes. Dans la même lignée, la commune de Pornichet a été condamnée à verser 1500 euros aux requérants.

Un sentiment de soulagement

Après l’annonce du verdict, les riverains et les membres de l’association PROSIMAR se sont félicités de la décision. Cependant, ils dénoncent l’application des règles relatives au PLU 2010 au lieu de celles du PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal).

La décision du tribunal ne semble pas mettre fin à la querelle qui oppose les habitants aux promoteurs à Sainte Marguerite. D’autres épisodes de ce feuilleton pourront défrayer la chronique dans les années à venir.

Pour ne rater aucune information à propos, restez connecté !